La perte d’odorat

10 à 25% des personnes infectées par le Covid19 présentent une perte d’odorat (anosmie) ceci indépendamment de la gravité de leur infection. Initialement, le virus pénètre par les  fosse nasales où il se multiple et au fond desquelles se trouvent des cils qui sont l’extrémité des neurones olfactifs reliés au lobe olfactif du cerveau. Les informations reçues par ces neurones pour une odeur particulière sont constituées de plusieurs « notes » formant  le  « code » de cette odeur. Il est transmis à la partie du cerveau chargée  de le reconnaitre si l’odeur est connue ou de l’enregistrer si elle est nouvelle. Une odeur que vous sentez peut être reconnue par son nom, un plat, un lieu, une circonstance, etc..  par exemple le cumin peut évoquer  le terme « cumin », les graines ou les pois chiches préparés en salade !

La communication complexe menant des fosses nasales au cerveau peut être interrompue par l’action du virus à n’importe quel endroit. La rééducation olfactive consiste à reconstituer le réseau permettant de percevoir une odeur et de l’interpréter.Les kits de rééducation olfactive fournis par la société Argeville  sont constitués  de douze solutions numérotées contenant des odeurs de la vie courante (café, lavande, vinaigre, menthe…).La patient testé dans notre service essaie d’identifier les odeurs une à une et inscrit  pour chacune le résultat: « 0 = je ne sens rien » « 1= je sens mais ne reconnais pas » « 2 = je sens et j’identifie ».Après chaque odeur nous donnons la solution au patient afin qu’il recrée le lien odeur-traduction. Nous obtenons ainsi une note de départ. Le patient conserve le kit et refait le test chez lui le plus souvent possible. Chaque mois, il complète un formulaire en ligne qui nous permet de suivre son évolution.75% des patients récupèrent ainsi un odorat normal dans les 3 mois. Seuls 5% ont encore un déficit important au bout d’un an.


La perte d’odorat

odorat